Le café turc résiste encore et toujours…

C’est un café qui résiste encore et toujours aux modes de préparation moderne. Tant mieux, il est fabuleux !

Le « café turc » nous vient initialement d’Egypte. Mais dès le 16è siècle, le café et cette méthode de faire particulière ont été fermement ancrées en Turquie.

Comment le café turc enfreint les règles…

Cela peut faire sourire mais il y a un certain snobisme chez certains amateurs gourmets de café : le café turc est préparé selon une méthode de brassage qui va à l’encontre de tout ce que les experts conseillent pour la préparation d’un café.

Tout d’abord, le marc de café et l’eau sont portés à ébullition ensemble.

Deuxièmement, vous ajoutez le sucre pendant le processus de brassage et non après avoir versé le café dans la tasse.

Troisièmement, aucun filtre n’est utilisé. Vous trouverez donc beaucoup de marc de café au fond de votre tasse.

Du lait ou de la crème ? Absolument pas.

Le café turc peut être édulcoré, mais il est servi noir, avec une belle mousse naturelle à sa surface.

Comment faire le café turc …

Ibrik et moulin à café turcLe seul équipement dont vous avez besoin est un ibrik ou « cezve », qui est un pot en laiton avec un long manche.

Le café turc est réalisé avec un café dont la mouture est extra-fine, comme de la poudre de talc. Si vous avez un moulin à café qui moud finement, tant mieux. Sinon, vous pouvez acheter du café moulu spécialement destiné à la confection du café turc.

Voici comment procéder :

Café turc mousseuxVerser une petite tasse d’eau et une cuillère à café bombée de café moulu dans l’ibrik pour chaque portion.
Ajouter le sucre. Encore une fois, une cuillère à café par tasse, selon votre goût. Vous pouvez faire varier la quantité de café et de sucre en fonction de vos préférences, faîtes des tests.

Ensuite, placez l’ibrik sur la cuisinière à feu doux, et remuez pendant que ça chauffe… lentement.

Quand le café bout et fait de la mousse, retirez du feu, versez un peu de mousse dans chaque tasse, puis remettez l’ibrik sur le feu. Lorsque le café recommence à mousser une deuxième fois, verser le café dans les tasses et ajouter de la mousse restante.

Une fois dans les tasses de café ne doit pas être agité à nouveau.

Siroter doucement parce qu’il y aura du marc de café dans la tasse, mais il se déposera au fond et il ne se mélangera pas avec le café. Une fois que vous aurez bu votre tasse, il ne restera plus que le marc tassé au fond.

Et là vous l’avez, une tasse parfaite de café turc, faite de la manière la plus simple possible, et préparée en brisant toutes les règles établies de préparation conventionnelles.

Si cela semble différent des instructions que vous avez peut-être lu ailleurs, c’est parce que le café turc est fait dans de nombreux différents pays et régions, et chacun a sa propre façon de préparer ce qu’ils considèrent être la tasse parfaite.

Quel est son goût ? Il est délicieux.

Service de café turc et loukoumsJe le sais, parce que j’en ai bu pendant 3 ans à la pause café du matin dans la petite entreprise où je travaillais, le chef d’entreprise était turc. Il a un propre goût unique et ne ressemble en rien à votre tasse habituelle du matin. Il est épais, doux et savoureux.

Vers la fin, vous avez un peu de marc de café dans votre bouche ? Oui, c’est normal. Mais il est si finement broyé qu’on a l’impression de déguster un expresso en bouche. Il n’y a rien de comparable que cette pâte douce et lisse. Si vous n’avez jamais essayé le café turc avant, je vous le recommande certainement !

Laisser un commentaire